Les labels Bib’lib pour les droits culturels des citoyens

L’Association des Bibliothécaires de France (ABF) dévoile la nouvelle Charte du droit fondamental des citoyens à accéder à l’information et les savoirs par les bibliothèques.

Cette charte a pour principal objectif d’affirmer le rôle essentiel et stratégique des bibliothèques dans les dispositifs des politiques publiques favorisant l’exercice des droits fondamentaux du citoyen à s’informer, apprendre, partager et inventer ses usages. Il s’agit aussi d’encourager et de valoriser auprès des publics, des professionnels et des tutelles ces lieux publics d’accès à la culture, à la formation et leurs actions en faveur du partage des savoirs et savoir-faire.

En savoir plus

Comment :0

Les droits culturels, une remise en question des politiques publiques de la culture ?

Les vidéos des intervenants de la journée d’études « Les droits culturels, une remise en question des politiques publiques de la culture ? » et les textes de restitution des ateliers de la journée sont désormais en ligne.

Ces journées ont été organisées les 9 et 10 avril derniers à l’Université Montainge – Bordeaux à Pessac. Les intervenants se sont exprimés sur les enjeux suivants :
• « Paideia 4D+ : une démarche pour mettre en œuvre les droits culturels », par Christelle Blouët
• « Droits culturels et démocratie culturelle : l’analyse du décret de 2013 sur les Centres culturels en Belgique francophone », par Luc Carton
• « Garantir les Droits culturels : quelles perspectives pour l’État conjointement avec les collectivités territoriales ? », par Jean-Michel Lucas
• « Les droits culturels : vers une redéfinition de la culture », par Patrice Meyer-Bisch.

Comment :0

Laïcité, fait religieux, droits culturels

Approfondissement thématique dans le cadre des journées « Nos cultures de la ville ». Le lundi 15 (Campus SEPR), mardi 16 et mercredi 17 juin (Hôtel de Ville), Lyon.

Revenir sur le concept de laïcité en France, l’histoire des religions, ses articulations avec les arts et la culture. Partager les approches par les droits culturels, ou le nouvel Agenda 21 de la Culture. Faire le point sur le contrat de ville Métropolitain et son application lyonnaise. S’informer sur la construction de la politique culturelle de la Métropole, redire le périmètre de la délégation générale à la culture de la Ville de Lyon. Enfin partager, amender, modifier les avancées de l’écriture du volet culture du contrat de ville de Lyon : diversité, LCD, publics, connaissances… Anticiper la construction de nouveaux modèles économiques et la montée en charge des cultures numériques…
Autant de questions à se poser, d’informations et de points de vue à partager durant 3 journées pour rebondir vers un nouveau volet culture du Contrat de Ville 2015 – 2020 de la Ville de Lyon.
Patrice Meyer-Bisch interviendra le lundi 15 juin sur le thème “Droits culturels et laïcité”.

Comment :0

La Charte des musiques du monde

Le Réseau des musiques du monde Zone Franche a adopté en avril dernier la nouvelle version de la Charte des musiques du monde.

Les signataires de cette Charte s’engagent à respecter les principes déontologiques et les règles de fonctionnement professionnels qu’elle présente. En inscrivant l’action de ces acteurs dans la défense de la diversité culturelle et des droits culturels, on y affirme notamment : “Les signataires de la présente Charte contribuent à faire valoir les musiques du monde comme porteuses d’identités, de valeurs et de sens. Vecteurs d’ouverture, d’éducation à la citoyenneté, elles sont créatrices de liens social interculturel et intergénérationnel. Les échanges et l’altérité qu’elles suscitent valorisent un humanisme fondé sur la reconnaissance à égale valeur des héritages culturels. Elles dessinent une politique d’échange dans le cadre d’une vision à venir de la planète se voulant respectueuse des communautés humaines et de la nature, sociale et solidaire.”
Comment :0

Education, culture et territoire : les droits culturels pour redonner du sens à la citoyenneté

Journée d’actualité organisée par l’INSET de Nancy. Le jeudi 11 juin, INSET, Nancy.

De nombreux projets axés sur la diversité culturelle, la dimension participative ou l’interdisciplinarité questionnent aujourd’hui l’héritage d’une politique culturelle française construite en silos par des professionnels experts. En savoir plus

Comment :0

Le capital culturel, c’est capital(e)

Rencontre organisée par Culture pour tous. Avec Patrice Meyer-Bisch, philosophe, coordonnateur de l’IIEDH de Fribourg. Le mercredi 3 juin, Métropole de Lyon – 20 rue du Lac, Lyon.

Comment créer assez de richesse culturelle pour permettre la réalisation des droits culturels ? A l’heure des villes créatives et des capitales de la culture, Culture pour tous propose cette rencontre qui sera l’occasion pour approfondir l’approche à la question économique par les droits culturels. La question économique dans le domaine culturel ne se réduit pas à une adéquation de l’offre et de la demande, avec un appui public pour favoriser la demande non exprimée ou « empêchée » (par un éloignement, un manque de moyens, une question de langue). Une bonne économie signifie avant tout l’épanouissement de chacun en tant que demandeur et offreur des savoirs importants pour vivre une vie digne et active culturellement, écologiquement, économiquement, socialement et politiquement.

Comment :0

Quelles perspectives pour des droits culturels

Contribution proposée par Jean-Michel Lucas lors de la rencontre organisée par l’Université Bordeaux Montaigne les 9 et 10 avril derniers.

Jean-Michel Lucas présente dans ce texte les perspectives qui attendent les droits culturels en terme d’agendas : le lien avec l’Agenda 21 de la culture et le nouveau document “Culture 21 : Actions” (à approfondir notamment lors du conseil mondial de CGLU qui se tiendra en décembre prochain à Paris à l’occasion de la COP21) ; le suivi des travaux de la rapporteuse spéciale sur les droits culturels ; les suites à donner au débat qui s’est ouvert au niveau national autour de l’amendement proposé (et rejeté) à la loi NOTRe… Beaucoup de pistes y sont données pour ouvrir des perspectives aux droits culturels en France.

Comment :0

La déclaration de Fribourg (2007)

La Déclaration de Fribourg sur les droits culturels promeut la protection de la diversité et des droits culturels au sein du système des droits de l’homme.

Elle est le fruit d’un travail de 20 ans d’un groupe international d’experts, connu sous le nom de « Groupe de Fribourg » coordonné par Patrice Meyer-Bisch.
Cette Déclaration rassemble et explicite les droits culturels qui sont déjà reconnus, mais de façon dispersée, dans de nombreux textes internationaux.

En savoir plus

Comment :0

Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels (1966)

Après avoir voté la Déclaration universelle des droits de l’homme, l’Assemblée générale de l’ONU a souhaité une Charte des droits de l’homme qui aurait force obligatoire. Après la création d’une Commission des droits de l’homme chargée de la rédiger, le projet a abouti, après de longues négociations dans le contexte de la guerre froide, à deux textes complémentaires :

  • le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels
  • le Pacte international relatif aux droits civils et politiques.

Le premier est entrée en vigueur le 3 janvier 1976.

Il affirme, dans son article 15, que les Etats parties au Pacte reconnaissent à chacun le droit de participer à la vie culturelle. Le Comité des droits économiques, sociaux et culturels est un organe composé d’experts indépendants qui surveille l’application du Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels par les États parties.

En savoir plus

Comment :0

Cahier spécial de la revue Mouvement : Culture et développement durable

Sortie du cahier spécial de Mouvement, réalisé en partenariat avec l’Arene et Arcadi, deux agences de la Région Île-de-France, et le Réseau Culture 21.

“La culture n’est pas séparée du monde, elle en est l’expression. Cela va sans dire, mais beaucoup mieux en le disant, tant il est vrai que, ces dernières années, bon nombre d’institutions continuaient à proclamer sur un mode incantatoire leur attachement à la « démocratisation culturelle », mais la mettaient en oeuvre bien parcimonieusement ou, pour le moins, rechignaient à réviser un logiciel inventé dans les années Malraux, et tout entier basé sur « l’accès à la culture ».
Les combats culturels issus de la Résistance doivent certes continuer d’irriguer le présent, mais, en 70 ans, le monde a changé et il faut prendre acte des mutations qui, simultanément, l’embellissent et le malmènent. Comme tout organisme vivant, la culture est un écosystème dont les règles évoluent et interagissent avec l’environnement qui l’inclut. Mais par ailleurs, tout écosystème est aussi un bouillon de cultures, qu’il convient de préserver dans son extraordinaire diversité. Face aux fléaux qui menacent la planète, le « développement durable » pose, du local au global, des enjeux économiques, écologiques, sociaux, culturels et humains, qui doivent être pensés à nouveaux frais. Tel est l’objet de ce cahier spécial de Mouvement, réalisé en partenariat avec l’ARENE et ARCADI, deux agences de la Région Île-de-France, et le Réseau Culture 21.”
Éditorial de Jean-Marc Adolphe.

Comment :0
Aller à la barre d’outils