Projets culturels participatifs dans l’espace public : quelle mise en œuvre des droits culturels dans les arts de la rue ?

Mémoire écrit par Vanessa Bérot, sous la direction de Germinal Climent. Rédigé dans le cadre du Master Ingénierie de Projets Culturels et Interculturels de l’Université Bordeaux Montaigne.

Inscrits dans la loi NOTRe, les droits culturels affirment la responsabilité publique de l’État et des collectivités locales dans le respect du droit à l’égale dignité des personnes.

Depuis plusieurs années, les professionnels de la culture expérimentent de nouvelles façons de concevoir leurs projets pour et avec les habitant-e-s. Particulièrement développées dans le secteur des arts de la rue, les démarches participatives contribuent à remettre les personnes au centre des projets culturels et à créer des espaces d’échanges et de réappropriation des territoires.

À travers des exemples mis en œuvre par trois structures dédiées aux arts de la rue, cette étude s’attache à montrer comment les projets participatifs modifient les représentations et les pratiques professionnelles, quels en sont les limites et les écueils, et en quoi ils peuvent s’apparenter à une mise en œuvre du « droit de participer à la vie culturelle ».

Comment :0

Les droits culturels, une facette des droits humains: comment les mettre en œuvre ?

Vidéo de présentation de la journée organisée le lundi 19 octobre dernier par la Nacre en partenariat avec le Département de l’Ardèche et l’Arald.

Les droits culturels ont été reconnus le 16 juillet dernier dans la loi NOTRe (Nouvelle organisation territoriale de la République). Cela vient-il modifier une conception classique de la notion de culture et potentiellement des politiques culturelles, par l’accent mis sur la nécessité de garantir aux populations leur liberté d’expressions culturelles et artistiques ?

Les droits culturels portent-ils une remise en question des politiques publiques de la culture ? Comment mettre en œuvre ces principes ? L’objet de cette rencontre est de réunir élus, techniciens et acteurs culturels, pour réfléchir ensemble aux nouveaux horizons qu’offre le concept de droits culturels, en s’appuyant notamment sur des expériences en cours.

En savoir plus

Comment :0

Forum ouvert autour du schéma medico-social unifié dans la Manche

Quelles synergies rechercher pour valoriser les ressources des personnes et du territoire ? Forum ouvert organisé par le Département de la Manche dans le cadre de la démarche Paideia. Le 25 novembre, Espace Culturel Le Triangle, Hébécrevon.

La réglementation en vigueur (code de l’action sociale et des familles et celui de la santé) impose au Département d’élaborer un document programmatique (schéma médicosocial) qui précise les orientations et priorités départementales en termes de réponses aux enjeux de protection de l’enfance, de prise en compte du vieillissement de la population et du handicap.

Dans un souci de cohérence d’intervention et de prise en compte de la personne à travers son « parcours de vie », le Département de la Manche a fait le choix d’élaborer, en lieu et place des schémas sectoriels, un document unique qui prenne en compte, de manière transversale, l’ensemble de ces enjeux.

La démarche d’observation et d’analyse des politiques publiques au regard des droits culturels, dans laquelle le département de la Manche est engagé depuis le printemps 2014 offre une méthodologie pour élaborer, de manière participative et conforme aux droits fondamentaux des personnes, ce document. Il est donc proposé, que le principe du schéma unifié soit mis en débat, lors du forum ouvert

Comment :0

Les droits culturels : des propositions concrètes pour le pouvoir d’agir

Rencontre interdépartementale dans le cadre de la démarche Paideia. Les 5 et 6 novembre 2015 de 9h à 17h, Lille.

Développer le pouvoir d’agir, c’est reconnaître et renforcer les capacités individuelles et collectives des personnes. Cela suppose la reconnaissance des savoirs existants et le développement de nouveaux savoirs: tous ceux qui sont nécessaires pour agir de façon libre et responsable pour soi et pour autrui. Les droits culturels définissent précisément les droits aux savoirs, avec les libertés et responsabilités que cela implique. Ces droits permettent un réel effet de levier sur le développement social.
Le département du Nord est engagé dans la démarche Paideia aux côtés de plusieurs départements depuis 2013. Les travaux engagés ont permis de faire émerger de nombreuses propositions qui permettent de relier la prise en compte des droits culturels et le développement du pouvoir d’agir dans les dispositifs, les pratiques et les politiques départementales.
Avec ces travaux, les départements ont engagé la traduction de l’article 103 de la nouvelle loi d’organisation territoriale (NOTRe), « La responsabilité en matière culturelle est exercée conjointement par les collectivités territoriales et l’État, dans le respect des droits culturels…».
Ces analyses, propositions et recommandations seront mises en débat et enrichies lors de ce nouveau séminaire interdépartemental organisé à l’invitation du Département du Nord avec les autres départements engagés dans la démarche.

Comment :0

À LA NOTRe !

6ème Université Buissonnière des arts de la rue. Les mercredi 25 et jeudi 26 novembre, salle municipale de la Cité, Rennes.

Promus par la loi NOTRe, les droits culturels sont enfin reconnus par la loi française. Comment s’en saisir en tant qu’artistes, citoyens, professionnels de la culture ? Pourtant, par leurs particularités et leurs pratiques (diversité des formes représentées, accessibilité, gratuité, action culturelle sur le territoire, création participative…), les arts de la rue contribuent au développement d’une véritable démocratie culturelle qui semble mettre en œuvre les droits culturels sans le savoir. L’objectif de cette 6ème Université Buissonnière des arts de la rue est de questionner les pratiques (création, diffusion, programmation,…) et de trouver ensemble des clés de compréhension pour mieux interpeller, sensibiliser et convaincre.

Comment :0

Droits culturels & citoyenneté

Assises organisées par le Gihp Normandie et Cemaforre à l’occasion du dixième anniversaire de la Loi Handicap et du lancement d’un groupe de travail culture et handicap au Sénat. Le vendredi 16 et samedi 17 octobre, Conseil régional, Rouen.

Les politiques culturelles et d’éducation populaire en faveur des jeunes et adultes les plus exclus et les plus éloignés des offres culturelles et de loisirs – en particulier des personnes lourdement handicapées, des personnes âgées en perte d’autonomie, des personnes en précarité, incarcérées – seront au cœur des débats.
Des parlementaires, des représentants de collectivités, d’institutions culturelles, sanitaires, médico-sociales et d’associations, des grands témoins, viendront partager leurs réflexions et expériences avec le public pour apporter un éclairage et poser ensemble des perspectives.

Comment :0

Démocratie vs marché

Le n° 39 du Journal de Culture & Démocratie vient de paraître.

Le dossier du Journal 39 de Culture & Démocratie creuse la question du marché et questionne sa compatibilité avec les valeurs fondamentales de la démocratie.
La culture, les arts mais aussi l’école doivent aujourd’hui composer avec les logiques de l’absolutisme économique. Les auteurs de ce présent dossier analysent, décryptent et dénoncent avec force l’hégémonie néolibérale contemporaine et ses inégalités.
Au-delà de la critique, pourtant, surgissent des alternatives qui « donnent à penser que l’impasse peut être vaincue et que des forces nouvelles, autres, peuvent dessiner pour nos sociétés un avenir plus équitable et plus fraternel ».

Comment :0

Les droits culturels, une facette des droits humains. Comment les mettre en œuvre ?

Rencontre professionnelle organisée par le Département de l’Ardèche et l’Arald (Agence Rhône-Alpes pour le livre et la documentation). Le lundi 19 octobre, Centre municipal de Déomas, Annonay.

La Nacre propose de réfléchir à la mise en œuvre des droits culturels, reconnus le 16 juillet dernier dans la loi NOTRe (Nouvelle organisation territoriale de la République). Cela vient-il modifier une conception classique de la notion de culture et potentiellement des politiques culturelles, par l’accent mis sur la nécessité de garantir aux populations leur liberté d’expressions culturelles et artistiques ? Les droits culturels portent-ils une remise en question des politiques publiques de la culture ? Comment mettre en œuvre ces principes ? L’objet de cette rencontre est de réunir élus, techniciens et acteurs culturels, pour réfléchir ensemble aux nouveaux horizons qu’offre le concept de droits culturels, en s’appuyant notamment sur des expériences en cours.

Comment :0

À propos des droits culturels

Dossier “Sources, enjeux et points de vue”. Document d’étape de la FNCC.

En janvier 2013 les élus de la Fédération nationale des collectivités territoriales pour la culture élaboraient le nouveau document d’orientation de la Fédération, où les droits culturels étaient posés au fondement de l’action culturelle. Dans ce dossier la FNCC propose un approfondissement de ce référentiel, notamment en rappelant les textes internationaux de référence sur les droits culturels et en présentant les points de vue des principaux contributeurs en la matière.

Lire le dossier / Le document d’orientation de la FNCC / Le communiqué de la FNCC (juillet 2015)

Comment :0

Les indicateurs de connexion

Pour une nouvelle culture  de l’action publique. Rencontre organisée dans le cadre de la démarche Paideia dans le département de la Manche.
Mardi 20 octobre, Centre de gestion, 139 Rue Guillaume Fouace, 50000 Saint-Lô.

Le travail d’identification des indicateurs de connexion initié le 24 septembre en Ardèche se poursuivra avec un nouveau groupe de travail lors de cette journée d’approfondissement méthodologique dans la Manche. En savoir plus

Comment :0

Culture et pouvoir d’agir

Entre légitimité et responsabilité : nos pratiques au regard des droits culturels. Rencontre s’adressant aux travailleurs des centres sociaux, organisée par la Fédération des Centres sociaux et socioculturels de France. Le vendredi 9 octobre, CISP – Maurice Ravel, Paris. En collaboration avec Réseau culture 21.

Les droits culturels amènent à considérer les problématiques posées à la société non plus en termes de besoins à satisfaire, mais de capacités, d’échanges de savoirs, de liens internes et externes à tisser. Cette approche induit des changements de posture professionnelle dans la manière de concevoir et conduire les actions, d’être en relation avec les autres. Elle implique également de se former collectivement, de développer des outils d’observation appliqués à la diversité des situations, d’analyser et de croiser les regards sur ces analyses.

Comment :0

Les projets culturels au cœur du développement social local

Conférence de Luc Carton à l’occasion des rencontres professionnelles du festival Les SUDS à Arles. Le mercredi 15 et jeudi 16 juillet, Arles. Organisées en collaboration avec Réseau culture 21. 

Dans cette intervention Luc Carton, philosophe, directeur à l’inspection générale de la culture en Belgique francophone, militant de l’éducation populaire, propose une promenade d’exploration des liens entre les concepts qui donnaient le titre à cette journée de travail : culture, social, éducation et territoires. Il pose les droits culturels en tant qu’horizon et chemin pour la construction de la représentation partagée du monde. En ouvrant des « accidents de temps », les droits culturels permettent, d’ores et déjà, de prendre le temps pour franchir les étapes culturelles de la démocratie : l’expression, l’analyse et la délibération. En savoir plus

Comment :0

Pour une nouvelle culture de l’action publique en Ardèche

Rencontre organisée dans le cadre de la démarche Paideia. Jeudi 24 septembre 2015 de 9h30 à 17h, Privas, site de Bésignoles, ex IUFM, route des Mines.

La démarche Paideia propose d’observer et d’évaluer comment s’interprètent et se traduisent dans les pratiques les divers droits culturels déclinés dans la déclaration de Fribourg.
L’objet de ce nouveau séminaire est de développer un 3e outil d’observation et d’évaluation : les indicateurs de connexions. Nous partons de l’idée simple que les droits culturels des personnes sont plus effectifs dans des contextes développant de bonnes connexions entre les acteurs, les disciplines, les lieux, les temporalités, les publics et les différentes formes d’économie.
Dès lors, il s’agit d’observer dans les pratiques à quels moments se dressent trop de frontières ou à l’inverse, à quels moments une hyper-connectivité vient contrarier le bon développement de la pratique. Quels sont les équilibres à rechercher pour instruire des liens justes et appropriés ?

Comment :0

Beyond the obvious

La conférence annuelle de Culture Action Europe se tiendra du 15 au 17 octobre à Göteborg en Suède.

Elle sera l’occasion pour refléchir ensemble aux équilibres à trouver entre la réalisation d’une sphère publique riche de sens et les intérêts privés et commerciaux. Cela, afin de garantir le respect des droits culturels de chacun, une juste rémunération pour les personnes impliquées dans les processus de création et afin de permettre la réalisation du droit de chacun à participer à la gouvernance de ses communautés, au niveau local ainsi que plus largement.

Comment :0

Itinéraires – Du droit à la culture aux droits culturels, un enjeu de démocratie

Publication de la deuxième année de la démarche Paideia avec : l’Ardèche, le Nord, la Gironde, le Territoire de Belfort, la Manche, l’Allier, le Cantal, la Haute-Loire, le Puy de Dôme, le Transfo et la région Auvergne, le Pays de Vichy.

“Itinéraires” trace le chemin parcouru par cette démarche depuis la publication de Belfort sortie en février 2014. Cette seconde période est symbolisée par l’« Appel pour une démocratie de proximité », lancé au cœur du débat sur la redéfinition des compétences des collectivités territoriales.

En savoir plus

Comment :0
Aller à la barre d’outils