Biens communs et territoires : enjeux et perspectives

Séminaire organisé dans le cadre du projet BISCOTE. Séminaire du mardi 21 mars 2017, Ecole des Ingénieurs de la Ville de Paris (EIVP), Paris.

Le projet scientifique « BIenS COmmuns et TErritoire » (BISCOTE) porte sur le thème émergent des biens communs en tant que nouvelle approche de création et de gestion des ressources urbaines et territoriales. Le projet se décline en deux volets. Un volet théorique et conceptuel structuré autour de séminaires et d’échanges entre chercheurs, et avec des praticiens. Un volet plus empirique et opératoire construit autour de l’identification et de l’analyse de ces « nouveaux communs », et des initiatives y afférant en France et à l’étranger. L’objectif est d’alimenter les débats, de comprendre les logiques et processus à l’oeuvre, et surtout d’identifier les difficultés et les bonnes pratiques en la matière. En savoir plus

Comment :0

Les communautés patrimoniales en débat

Rencontre organisée en partenariat avec La Gare Franche. Mardi 7 et mercredi 8 février 2017, La Gare Franche, Marseille. 

Ce premier rendez-vous de la recherche-action Patrimoines et biens communs offrira aux participants l’occasion de se familiariser avec les fondamentaux des droits culturels, notamment à travers un approfondissement de la notion de communautés patrimoniales défendue dans la Convention de Faro. Des expériences présentées par les participants seront partagées et analysées au regard des droits culturels avec une attention forte aux récits marseillais en lien avec la Convention de Faro.

En savoir plus

Comment :0

Cycle de rencontres sur les Communs

Les comptes rendus des interventions de ce cycle organisé par l’AFD sont en ligne.

Dans le cadre de son chantier de réflexion sur « Communs et développement », l’AFD a organisé un cycle de rencontres avec des chercheurs, institutionnels et consultants apportant chacun des éléments de lecture et de compréhension autour de la question des communs. Par cette approche multidisciplinaire et multi-thématique, seule en mesure d’appréhender la diversité des Communs, l’AFD entend construire une vision renouvelée des politiques de développement et plus particulièrement de ses stratégies et pratiques opérationnelles. Contributions, entre autres, de Michel Bawens, David Bollier, Benjamin Coriat et Pierre Dardot.

Comment :0

Formation Culture et développement durable : Culture 21 actions

Formation organisée par l’INSET de Dunkerque, avec le Réseau culture 21. Nouvelles dates : Du 25 au 27 janvier 2017, INSET, Dunkerque.

L’Agenda 21 de la culture affirme l’importance de la prise en compte de la culture en tant qu’élément nécessaire au développement de politiques publiques réellement durables. Il s’agit d’un document international créé en 2004 auquel ont adhéré les villes du monde entier souhaitant prendre en compte la dimension culturelle dans toutes les politiques publiques. En 2015 elle a donné naissance au document « Culture 21 : Actions », un document très opérationnel qui prône une prise en compte des droits culturels des personnes dans les politiques publiques, en intégrant davantage les défis ouverts par le numérique et en favorisant le développement des biens communs dans les territoires.
Cette formation est fondée sur ces trois axes majeurs pour l’action des collectivités territoriales des années à venir.
Elle s’attachera à présenter les enjeux liés à a prise en compte des facteurs culturels dans le développement durable et à outiller les participants dans ce sens, en s’appuyant notamment sur l’Agenda 21 de la culture, Culture 21 : Actions et la Déclaration de Fribourg sur les droits culturels. La formation permettra d’expérimenter En savoir plus

Comment :0

Un atlas des priorités : cartographier les pouvoirs, cartographier les communs

L’Atlas des priorités est un atlas politique, social et économique. Réalisé par le Bureau d’études. 

Le groupe de recherche et design Bureau d’études produit des cartographies des systèmes politiques, économiques et sociaux qui permettent aux personnes de s’informer, se positionner et de développer leur pouvoir d’agir. En révélant ce qui d’habitude reste invisible et en contextualisant des éléments souvent perçus comme séparés dans des nouveaux cadres communs, ces visualisations des intérêts et des relations rearticulent l’ordre symbolique dominant et actualisent les structures existantes autrement méconnues. Ce livre se veut un atlas pour une nouvelle citoyenneté émancipée et en mesure d’exploiter les possibilités offertes par l’infographie pour des analyses qui vont de l’échelle locale à l’échelle globale, et vice-versa.

Comment :0

Culture et biens communs : un enjeu de démocratie

Texte proposé par Irene Favero suite à la rencontre organisée par Culture & Démocratie et le Centre culturel La Vénerie (Bruxelles) le 30 avril dernier. Paru dans la dernière Lettre de Culture & Démocratie.

L’approche basée sur les droits de l’homme et l’observation des pratiques au regard des droits culturels permet de mettre au centre des réflexions et des pratiques autour des biens communs la question du développement des capacités des personnes, seules ou en groupe. Il s’agit d’une mise en capacité qui, loin de se limiter à viser la seule employabilité des personnes, pose un défi bien plus ambitieux : permettre l’expression de la dignité de chaque personne dans tout temps et espace de sa vie.

 

Le chantier Patrimoines et biens communs initié par Réseau culture 21 permettra d’approfondir l’articulation entre droits culturel et biens communs en questionnant notamment les enjeux patrimoniaux et mémoriels.

En savoir plus

Comment :0

Laboratoire social de la donnée

Open Knowledge France et L’École des données étaient présents à ‪Futur en Seine pour un Focus « Citoyenneté numérique ». Le 11 juin, Gaïté lyrique, Paris.

Sylvie Fredriksson, Oriane Ledroit et Frédéric Sultan y ont présenté l’initiative du Laboratoire social de la donnée, mise en œuvre dans le quartier de La Chapelle à Paris. En juillet dernier, une session des Ateliers du Réseau culture 21 s’est tenue dans le quartier (compte-rendu). Ce fut l’occasion pour croiser les enjeux des droits culturels avec ceux des communs autour de l’analyse d’expériences se déroulant dans ce quartier. Plus d’infos sur le Laboratoire social de la donnée ici. Ci-dessous, la présentation des activités menées dans le quartier par le Laboratoire social de la donnée.  En savoir plus

Comment :0

LA CULTURE, UN BIEN COMMUN À CONSTRUIRE ENSEMBLE

Rencontre organisée en partenariat avec Culture & Démocratie, dans le cadre du cycle Bien communs & nous proposé par la Vénerie. Le samedi 30 avril (19h30), La Vénerie, Bruxelles.

La Culture est-elle en soi un bien commun de l’humanité, un enclos sacré à défendre ? Pour Christian Laval, auteur, avec Pierre Dardot, de Commun, il faut réfléchir autrement. La Culture avec ce ‘C’ majuscule n’existe pas : il y a des pratiques culturelles et il apparaît que la majorité de celles-ci peuvent être envisagées comme des pratiques du commun.
Aujourd’hui, les différents décrets – notamment ceux de Centres Culturels, des Bibliothèques, de l’Éducation permanente – mettent « la participation à la vie culturelle » au centre des missions des institutions culturelles qu’ils encadrent ouvrant ainsi la voie à cette organisation de la vie culturelle en commun. Mais l’utopie va un cran plus loin que celle de la participation, invitant le citoyen à prendre part aux décisions en matière de politiques culturelles.  En savoir plus

Comment :0

Droits culturels et biens communs : un enjeu de démocratie

Conférence dans le cadre du cycle « Les biens communs, une idée en marche ! » organisé par l’Université populaire des Olonnes. Mercredi 20 avril (18h15), Salle de La gargamoëlle, Château d’Olonne.

S’il est vrai que «les biens communs sont les biens nécessaires à la réalisation des droits fondamentaux des personnes», il nous semble essentiel de nous interroger sur leur articulation avec l’effectivité des droits de l’homme et notamment avec les droits culturels de chacun. Comment les biens communs sont-ils des contextes de réalisation de la dignité des personnes et des communautés ? Comment permettent-ils une réelle capacitation citoyenne ? Comment peuvent-ils nous faire repenser le rôle de nos institutions ? C’est autour de cette articulation droits culturels / biens communs que nous présenterons de cas concrets issus de différents pays. Ci dessous la présentation En savoir plus

Comment :0

La cure c’est nous

Un projet de Salvatore Iaconesi, artiste, haker et designer de l’interaction italien.

Lorsque l’artiste Salvatore Iaconesi est diagnostiqué avec une tumeur au cerveau, il refuse d’être un patient passif — patient, qui, comme il l’explique, signifie « celui qui attend ». Il décide donc de hacker les scans de son cerveau et de les poster en ligne, et il invite la communauté mondiale à élaborer une « cure ». Celle-ci a pris forme grâce à plus d’un demi-million de personnes : conseils médicaux, art, musique et soutien émotionnel. Quand la santé d’une personne devient l’enjeu d’une communauté mondiale autour d’un projet open source… Dans la vidéo ci-dessous, Salvatore Iaconesi présente La cura.

En savoir plus

Comment :0

Build the city – un manifeste

Manifeste initié par le European Cultural Foundation.

Ce manifeste, auquel chacun est appelé à contribuer, présente 23 pratiques qui développent des formes innovantes de  partenariats entre les pouvoirs publics et la société civile en milieu urbain au niveau européen. Ces initiatives visent à proposer des solutions concrètes aux défis actuels posés par la gouvernance/gouvernement de la ville. Ces pratiques pourront être source d’inspiration pour les institutions européennes, les états membres et les villes européennes, et contribuent aux travaux autour de l’Agenda Urbain Européen.

Comment :0

Le travail du commun

Appel à souscription pour l’ouvrage « Le travail du commun » de Pascal Nicolas-Le Strat qui va paraître aux Éditions du commun.

Le commun a fait son grand retour dans les pratiques mais surtout dans les discours médiatiques, numériques et politiques. Pascal Nicolas-Le Strat attrape ce terme pour le travailler de manière conceptuelle afin de mieux y revenir dans nos quotidiens. Ce passage obligé permet de retourner voir le commun dans ce qui fait son actualité mais aussi son intemporalité : les biens communs du numérique aux ressources naturelles, des pratiques collectives aux enjeux de communautés, des savoirs expérientiels…

 

Comment :0

Balades urbaines autour des communs à Marseille

Le 18 novembre dernier nous étions à Marseille pour une balade autour de l’oppidum de Verduron dans le quartier de l’Estaque.

Cette balade était organisée par les membres d’ Hôtel du Nord, une coopérative d’habitants qui développe un ensemble d’activités dans le but de préserver et valoriser ce qui fait récit commun dans les quartiers nord et plus largement dans Marseille et la région. Cette balade s’inscrit dans le « triptyque » des balades menées à Paris, Marseille et Lille par Remix the commons en collaboration avec la Fondation de l’écologie politique. En s’appuyant sur le Convention de Faro, les membres de la coopérative et leurs partenaires œuvrent pour une protection du patrimoine archéologique de l’oppidum et pour valoriser les récits des habitants liés aux quartiers nord de Marseille. Les sons de la balade peuvent être écoutés ci-dessous.

En savoir plus

Comment :0

En communs

Une introduction aux communs de la connaissance dans le dernier ouvrage d’Hervé Le Crosnier. Publié chez C&F Éditions. 

Les connaissances sont des ressources sensibles : leur partage permet de réaliser la paix et les autres droits fondamentaux. Au contraire, leur transformation en biens économiques privés dans une « économie de la connaissance » est source d’exclusion, de restriction des savoirs et de limitation de leur circulation.
Une longue tradition d’étude des communs matériels souligne le rôle des communautés pour la gestion de ressources finies impliquant un usage dit rival. Le numérique introduit quant à lui une opportunité nouvelle par son caractère additif et multipliable. Sensibiliser et assurer la gestion et le partage des connaissances, alerter des risques et méthodes d’enclosure, définir le faisceau de droits adapté, ouvrent de nouvelles perspectives portées par de nombreux mouvements issus des transformations numériques de la société (logiciels libres, creative commons, accès libre aux publications scientifiques, etc.).
Dans ce recueil de ses articles publiés au cours de ces dernières années, Hervé Le Crosnier trace les contours d’une approche ouverte et coopérative des savoirs.

Comment :0

Beyond the obvious

La conférence annuelle de Culture Action Europe se tiendra du 15 au 17 octobre à Göteborg en Suède.

Elle sera l’occasion pour refléchir ensemble aux équilibres à trouver entre la réalisation d’une sphère publique riche de sens et les intérêts privés et commerciaux. Cela, afin de garantir le respect des droits culturels de chacun, une juste rémunération pour les personnes impliquées dans les processus de création et afin de permettre la réalisation du droit de chacun à participer à la gouvernance de ses communautés, au niveau local ainsi que plus largement.

Comment :0
12
Aller à la barre d’outils