Biens communs et territoires : enjeux et perspectives

Séminaire organisé dans le cadre du projet BISCOTE. Séminaire du mardi 21 mars 2017, Ecole des Ingénieurs de la Ville de Paris (EIVP), Paris.

Le projet scientifique « BIenS COmmuns et TErritoire » (BISCOTE) porte sur le thème émergent des biens communs en tant que nouvelle approche de création et de gestion des ressources urbaines et territoriales. Le projet se décline en deux volets. Un volet théorique et conceptuel structuré autour de séminaires et d’échanges entre chercheurs, et avec des praticiens. Un volet plus empirique et opératoire construit autour de l’identification et de l’analyse de ces « nouveaux communs », et des initiatives y afférant en France et à l’étranger. L’objectif est d’alimenter les débats, de comprendre les logiques et processus à l’oeuvre, et surtout d’identifier les difficultés et les bonnes pratiques en la matière. En savoir plus

Comment :0

L’art déclare

En ce début d’année électorale, le SYNDEAC rend publiques 70 propositions, des positions, des questions, des interviews et des témoignages.

Ce sont autant d’outils citoyens et politiques pour débattre, et vivre activement les élections présidentielles et législatives sans jamais oublier les arts et la culture. Le Syndéac propose aux candidats, aux habitants, aux élus, aux responsables et aux professionnels de la culture, du social, de l’éducation et de la recherche de s’emparer de ces outils. Nous avons besoin d’art pour imaginer l’avenir. C’est l’affirmation du site « l’art déclare » que le Syndéac nous invite à découvrir, faire connaître et partager. Trois propositions (32, 33, 34) sont explicitement consacrées à la question des droits culturels.

Comment :0

D’ici demain midi

Restitution vidéo de l’Université buissonnière #7 qui s’est tenue les 24 et 25 janvier 2017 à La Rochelle, en partenariat avec le CNAR Sur le Pont, la fédération Grand’rue de Nouvelle Aquitaine, et l’Université de La Rochelle. 

Inspiré du Manifeste pour la création artistique dans l’espace public, le programme de ce temps intensif mais convivial (à moins que ce ne soit le contraire) proposait un retour sur les droits culturels, une exploration des enjeux de l’espace public face aux restrictions de l’état d’urgence, un travail sur la co-construction et ses outils (les SODAREP), et sur le 1% Travaux publics. L’idée étant, en cette année électorale, de décliner le contenu du Manifeste comme outil de programme.

Comment :0
Aller à la barre d’outils