Mémoire partagée

Article de Louise Merzeau à paraître dans le Dictionnaire des biens communs. M. Cornu, F. Orsi, J. Rochfeld, Dictionnaire des biens communs, PUF, 2017.

« L’envisager [la mémoire] dans la perspective des communs revient à prendre le parti inverse en considérant que l’activité mémorielle peut relever d’une aptitude de la communauté à administrer horizontalement ses ressources comme ses règles de gouvernance. La mémoire partagée n’est pas celle que l’historien reconstruit depuis une posture d’extériorité, mais celle que les acteurs dépositaires informent eux-mêmes à travers des dispositifs qu’ils choisissent ou élaborent. Cette réappropriation est au cœur de l’enjeu des communs, et c’est ce qui fait du partage de mémoires un acte politique et pas seulement une pratique vernaculaire immanente à un milieu. »

Comment :0
Aller à la barre d’outils