La création au regard des droits culturels, module 4

Les mercredi 15 et jeudi 16 mars 2017 de 9h30 à 17h30
Le Vent se lève, 181 avenue Jean-Jaurès 75019 Paris

Analyse des problématiques de création au regard des droits culturels
Jeu des controverses sur les enjeux du respect des droits culturels dans la création
Module 4 de la recherche-action, avec Anne Aubry, Christelle Blouët et Jean-Pierre Chrétien-Goni

Parler en termes de « processus » de création, c’est concevoir que l’œuvre ne dépend pas d’un seul génie créateur, et que la valeur créée dépasse l’œuvre elle-même. Cette recherche-action nous met au défi de la description et de la représentation des démarches de création pour en saisir à la fois les ressorts et les dynamiques dans l’objectif de mieux identifier ce qui permet d’en faire un levier de développement de la citoyenneté.
Le contexte national de la loi NOTRe et de la loi création architecture et patrimoine comme les fortes tensions sociétales actuellement déplorées ont relevé de manière significative le niveau d’intérêt pour une meilleure prise en compte des droits culturels de chacun et la nécessité de développer une approche basée sur les droits de l’homme en valorisant les réalités territoriales.
L’année 2016 a permis l’analyse d’une dizaine de processus artistiques mais aussi scientifiques et alimentaires au regard des droits culturels. Ces processus de recherche et les mises en tensions qu’ils supposent ont déployé leur complexité. Le travail et la transformation en constituent les conditions premières. Discontinuité, rupture, prise de risque, choix et résistance… Cette nouvelle session propose de porter une attention particulière sur les controverses qui ont émergées de ces analyses de cas.

Comment :0

Psychotropification de la société

Edition 2017 du Journal des Laboratoires d’Aubervilliers.

« Explorer la « Psychotropification de la société », comme nous l’avons fait lors de la saison 2015-2016 aux Laboratoires d’Aubervilliers, c’était ouvrir la porte aux invisibles et aux invisibilisés qui nous entourent. Ces derniers s’incarnent dans de multiples entités avec lesquelles nous devons composer, notamment les microcommunautés construites en réponse à des modèles qui ne leur correspondent pas – celles des entendeurs de voix, des trans, des prostitué-e-s, des consommateurs de drogues, des personnes atteintes de maladies rares, des personnes vivant avec des obsessions trop dérangeantes pour être révélées au grand jour et pour les partager comme des expériences qui pourraient se révéler communes à d’autres gens. Soit autant de puissances d’agir avec lesquelles nous devons composer progressivement un monde commun. À travers ces invisibles, c’est un autre rapport au monde qui se compose, nous amenant à considérer autrement les frontières qui nous entourent et à recomposer notre propre expérience ». En savoir plus

Comment :0

Droits culturels : controverses et horizons d’action

L’Observatoire des politiques culturelles consacre le n°49 de sa revue aux droits culturels. 

Les droits culturels sont reconnus de longue date dans de multiples textes internationaux. Les voici intégrés dans notre législation (loi NOTRe et loi LCAP). Ils offrent de multiples horizons d’action pour approfondir et repenser les politiques publiques. Toutefois, l’adoption de cette notion dans la loi a fait l’objet de débats nourris au Sénat comme à l’Assemblée nationale et suscite des controverses parmi les professionnels de la culture. Quels sont les malentendus ou les craintes qu’elle soulève ? Qu’apporte-t-elle de nouveau ou de complémentaire dans notre approche des politiques culturelles ? Quelles en sont les différentes interprétations ? Comment les traduire en actes ?
L’ambition de ce dossier de l’Observatoire est de fournir un maximum de clés théoriques, politiques, historiques, ainsi que présenter des exemples et des points de vue variés d’élus, de philosophes, de politologues, de juristes, de responsables culturels.

Comment :0

RENCONTRES INTER PROFESSIONNELLES ADOLESCENCE: CULTURE / ÉDUCATION JUSTICE / SANTÉ

Rencontres inter-professionnelles organisées par La Minoterie, pôle de création Jeune public et d’éducation artistique, dirigé par la Compagnie L’Artifice. Les 23 et 24 mars, La Minoterie, Dijon. 

Cette rencontre permettra d’interroger « l’adolescence » dans son rapport à nous, adultes, professionnels de la culture, de l’éducation, de la justice et de la santé, qui tentons de créer les conditions d’accompagnement de ces êtres en devenir et en construction. Dans un contexte où les adultes eux-mêmes sont parfois en perte de repère, quel soutien pouvons-nous prétendre constituer ? Quelles stratégies adopter pour comprendre ces étrangers familiers que sont les adolescents et répondre à des attentes qu’ils auraient vis à vis de nous ? Avec des professionnels de différents horizons, le rencontre permettra de poser la question de l’émancipation de l’individu et de la construction du citoyen au regard de la capacité à imaginer des projets pour les adolescents d’aujourd’hui.
Ce rendez-vous s’appuiera sur les apports théoriques de spécialistes, des expériences concrètes de professionnels et sur l’expertise de chacun des participants.

Comment :0

Lancement de la campagne #AuxSons pour la diversité culturelle et musicale

Campagne lancée par Zone Franche, le réseau des musiques du monde pour faire entrer la diversité culturelle et musicale dans les débats des élections présidentielles et législatives.

« À l’heure où les débats liés à la mobilité internationale, l’immigration et l’identité créent un phénomène de repli chez un nombre croissant de nos concitoyens, Zone Franche entre en campagne pour réaffirmer la réalité de la diversité culturelle en France. (…) Par la musique, nous souhaitons affirmer collectivement le droit de chaque personne à exprimer la richesse de son identité culturelle, à avoir accès à celle des autres pour faire humanité ensemble. Les musiques du monde, plus qu’un genre esthétique, sont un outil politique et social qui permet d’entendre concrètement ce que signifie la diversité culturelle, et de dépasser les assignations identitaires. »

Comment :0

Des hospitalités urbaines ?

Recherche et créations artistiques au coeur des migrations – Ateliers, débats, conférences. Organisé par le Polau en partenariat avec l’Université Populaire de Tours, CIMADE, P.E.R.O.U. Les 8, 9 et 10 mars – Point H^ut, St-Pierre-des-Corps (37).

En quoi la « crise des migrants » vient-elle bouleverser et enrichir nos territoires ? Comment peut-on s’autoriser un débat et des actions impliqués ? Une vingtaine de chercheurs et artistes apportent leurs points de vues sur les politiques d’hospitalité, les termes et formes déployés et, plus largement, sur la manière dont les migrations inventent nos nouvelles urbanités.

Comment :0

Question n°63 : éléments de réponse

Conférence/rencontre organisée par Les Laboratoires d’Aubervilliers. Le vendredi 10 février, Les Laboratoires d’Aubervilliers.

Yoann Thommerel et Sonia Chiambretto en résidence aux Laboratoires d’Aubervilliers depuis janvier 2015, ont élaboré collectivement dans le cadre des actions menées en lien avec le Groupe d’information sur les ghettos, le Questionnaire n°1, qui interroge les mécanismes d’exclusion et de repli. Cette rencontre publique est pensée comme une tentative de réponse à l’une des questions les plus brûlantes du questionnaire :  “63. Quel souvenir gardez-vous de ce qu’on a couramment appelé les « émeutes de 2005 » ? / Avez-vous l’impression que des événements similaires pourraient se reproduire prochainement ? / Le souhaitez-vous ? / Pourquoi ?”. Cette rencontre publique sera l’occasion d’accueillir l’anthropologue Alain Bertho.

Comment :0

La construction d’actions culturelles citoyennes

Formation organisée par l’INSET de Dunkerque. Du 19 au 21 avril, INSET de Dunkerque.

Cette formation est fondée sur le principe du respect des droits fondamentaux des personnes comme condition du développement de la citoyenneté. Dans cette démonstration, nous proposons d’étudier dans les contextes de pratiques professionnelles des participants les questionnements et points d’attention pour favoriser ces développements. Des témoignages de professionnels très impliqués dans cette posture viendront éclairer la réflexion. Le programme de la formation bientôt en ligne.

Contact auprès de l’INSET de Dunkerque

Comment :0

Schéma d’orientations culturelles de la Ville de Saint-Denis

Pour une politique culturelle inclusive, co-construite et attentive. Entre décembre 2015 et septembre 2016 le Réseau culture 21 et l’Institut interdisciplinaire d’éthique et des droits de l’homme de Fribourg ont accompagné la ville de Saint-Denis et ses acteurs dans l’écriture conjointe du schéma d’orientations culturelles de la ville.

Sur la base des analyses de leurs pratiques au regard des droits culturels, les acteurs de Saint-Denis ont identifié 7 orientations pour la politique culturelle de la ville. Ces orientations s’articulent autour de deux systèmes de valeurs forts : la reconnaissance des droits culturels et l’Agenda 21 de la culture. L’écriture du schéma a été surtout l’occasion pour initier un travail en commun entre les acteurs de la ville. Sans proposer des recettes et outils pré-établis, ce document vise plutôt à guider le travail des acteurs de la ville vers une plus grande prise en compte des richesses de ce territoire et de sa diversité, dans une démarche de recherche action et d’innovation qui ne fait que commencer.

En savoir plus

Comment :0

La conférence familiale

Entretien avec Jean-Pierre Maïa, responsable territorial Aide sociale à l’enfance du Conseil départemental du Nord. 

Jean-Pierre Maïa participe à la démarche Paideia initiée par le Conseil départemental du Nord. Dans le cadre de ses missions, il a identifié  la conférence familiale en protection de l’enfance comme étant un outil d’intervention s’inscrivant dans la logique de développement du pouvoir d’agir des personnes et de respect de leurs droits culturels. Il expérimente ainsi cette méthode sur les territoires qu’il suit. Dans cet entretien, il revient sur son expérience et nous explique comment cette méthodologie permet le respect des droits culturels des personnes qu’il accompagne mais aussi comment cela reinterroge la façon de concevoir le travail social.

Comment :0

Devoir de culture : diversité culturelle, droits culturels

Deuxième saison du forum des Lucioles. Quatre rendez-vous en 2017. Première rencontre le samedi 21 janvier sur le thème : « Les droits culturels, un avenir pour l’éducation populaire », Solexine, Grenoble.

Cette deuxième saison du forum permettra d’aller plus loin dans l’exploration des droits culturels et de leurs traduction dans les pratiques des acteurs dans les territoires. Les quatre rendez-vous seront consacrés aux liens entre droits culturels et éducation populaire, à la place des artistes et de la création artistique dans la société et à la mise en oeuvre de ces droits dans les collectivités territoriales. Le dernier rendez-vous prendra la forme d’un forum participatif dans l’espace public.

 

 

Comment :0

« Droits culturels et politiques publiques » : dignité, vivre ensemble ou discriminations ?

Assises nationales organisées par Cemaforre, en collaboration avec le Gihp Normandie et Eucrea France. Le vendredi 24 février 2017, Palais du Luxembourg, Paris. 

Ces Assises aborderont les droits culturels au regard de la communauté humaine, nationale et de tout individu. Au cœur des échanges, deux questions: quelles politiques pour la participation de tous à la vie culturelle dans le cadre du droit commun, sans  laisser de vastes populations dépendre de l’existence éventuelle de projets à leur intention ? Comment garantir l’égal accès au service public de la culture, sa continuité et son adaptabilité, pour les personnes ne pouvant que rarement ou jamais sortir de leur lieu de vie, domicile privé ou institution d’accueil ?

Comment :0

Les pratiques professionnelles en Avesnois au travers des droits culturels

Journée de rencontre très largement ouverte aux personnes sensibilisées au pouvoir d’agir, ateliers d’échange d’expériences au regard des droits culturels. Jeudi 12 janvier 2017 de 9h à 17h30 Le Musverre, Sars-Poteries.

La démarche Paideia d’observation et d’évaluation au regard des droits culturels s’est développée depuis plusieurs années sur le Département du Nord. Cette nouvelle journée propose un focus sur les pratiques des travailleurs sociaux et médico-sociaux en Avesnois afin de partager les démarches à l’œuvre sur ce territoire, découvrir leurs innovations et envisager la manière dont la démarche peut se poursuivre en 2017 au plus proche des pratiques professionnelles des participants.

Comment :0

Droits Culturels, droits réels ? Quels pouvoirs d’agir, à quelles échelles ?

Journées organisées par le Master 2 Management du spectacle vivant de l’UBO, les laboratoires HCTI et LABERS, en association avec la ville de Brest et le collectif Pays de Brest Pour la Culture. Les vendredi 13 janvier 2017 et samedi 14 janvier, Salle Yves Moraud – Faculté des lettres et sciences humaines, UBO Brest

La réflexion proposée lors de ces journées portera sur l’articulation entre l’énonciation et la défense des droits culturels d’une part et leur mise en œuvre concrète sur les territoires. Elle alliera des présentations directement liées à la spécificité de la situation du Pays de Brest et des présentations transversales, permettant notamment de définir le concept des droits culturels.

Ce rendez-vous est pensé comme une étape préalable, introduction à un futur colloque programmé au premier semestre 2018. Il s’agira donc, à l’issue de la réflexion et des ateliers, d’établir des actes permettant de dégager des lignes directrices d’intérêt.

Comment :0

Les droits culturels, un levier pour développer le pouvoir d’agir

Bilan d’étape de la recherche-action sur le pouvoir d’agir. Le lundi 30 et mardi 31 janvier 2017, de 9h à 17h30 à la Maison des Sciences de l’homme (20 Avenue George Sand, 93210 Saint-Denis – Métro Front populaire), Paris Nord. En collaboration avec le laboratoire EXPERICE de l’Université Paris 13 et avec le soutien du CGET.

La recherche-action « Pouvoir d’agir au regard des droits culturels » réunit les acteurs engagés dans des démarches de développement du pouvoir d’agir des personnes. Ils contribuent à démontrer comment les droits culturels sont leviers des capacités des personnes accompagnées mais aussi de leurs propres capacités en tant que professionnels de l’action publique. Du projet pour l’enfant dans le cadre de la protection de l’enfance, à la mise en place de conférences familiales, en passant par les actions portant sur la lutte contre les discriminations : de nombreux acteurs ont observé leurs pratiques et imaginé comment les faire évoluer dans un plus grand respect des droits des personnes. Cette rencontre permettra de faire le point sur les enseignements à tirer de ces analyses et identifier les développements de la recherche-action en 2017.

 

Comment :0
Aller à la barre d’outils