Les communs, un nouvel universalisme ?

Les 26 et 27 novembre derniers se tenait l’université d’automne de la Ligue des droits de l’homme consacrée au thème des communs. Les enregistrements des interventions sont en ligne. 

Qu’avons-nous en commun et de commun ? Au-delà des communs environnementaux comme formes d’organisation et de partage de la propriété ou de l’usage de ressources (pâturages, terres, cours d’eau, forêts, etc.), les communs interrogent en profondeur toutes les notions et pratiques de partage, de redistribution, d’être au monde, de politique, d’universalité. Avec ce thème, l’université d’automne de 2016 veut porter un débat articulant la réflexion théorique et l’analyse des expériences et pratiques par leurs acteurs. Que signifie la migration d’une notion datée et liée à un monde agricole vers une vision plus large englobant tous les secteurs de la société ?

Comment :0

Les droits culturels sont dans la loi… et après ?

Les vidéos du colloque organisé au Sénat par les Sénatrices Sylvie Robert et Marie-Christine Blandin sont en ligne.

« Ces droits (culturels) restent mal connus. Certaines les pensent opposables, certains les voient comme une menace à la liberté de programmation, certains craignent qu’ils ne soient qu’un simple moyen de redéployer des budgets. Qu’en est-il vraiment ?
En réalité, le chantier de la mise en œuvre de ces droits a d’ores et déjà débuté. Des artistes, des directeurs de scènes, des élus ont commencé cette mutation, parfois tout naturellement. Aujourd’hui, l’application concrète des droits culturels prend et va prendre divers chemins.
Mais le plus important est que la loi ne reste pas lettre morte, et que de sa mise en œuvre progressive naisse des liens, des épanouissements, des reconnais­sances de chacun dans son égale dignité.
Notre volonté est de rassurer et de donner envie, de montrer que les chemins peuvent être différents et que pour certains ils sont déjà défrichés. Montrer égale­ment que le dialogue est nécessaire et fécond dans la construction des politiques culturelles. » Marie-Christine Blandin et Sylvie Robert

Comment :0
Aller à la barre d’outils