Culture et créativité : les nouvelles scènes

Le n°47 de la revue L’Observatoire vient de paraître.

Quartiers et districts culturels, villes et clusters créatifs, ces termes ont envahi le débat académique comme l’agenda des collectivités territoriales. De Bilbao à Glasgow, de Nantes à Leipzig, de Manchester à Rotterdam, nombreuses sont les villes qui ont assis leur développement  sur la culture. On assiste cependant à un glissement sémantique progressif du quartier au cluster, du culturel au créatif qui révèle à la fois l’importance croissante des enjeux économiques assignés aux projets urbains axés sur la culture, la marginalisation du rôle de la création au profit des activités dites créatives et  le refoulement des spécificités territoriales à la périphérie des analyses.

Comment :0

Des fabriques d’expériences pour les droits culturels

Intervention de Hortense Archambault, directrice de la MC93 à Bobigny. Le 20 janvier dernier, les BIS, Nantes.

Depuis la scène du Grand auditorium de la Cité des Congrès de Nantes, Hortense Archambault a longuement parlé des droits culturels. Elle a notamment souligné le besoin d’œuvrer pour une appropriation critique de ces droits fondamentaux et contribuer ainsi à leur définition et à leur mise en œuvre. Dans cet objectif, il est fondamental de se doter d’endroits d’expériences. C’est ce que la MC93 met en œuvre avec la Fabrique d’expériences.

En savoir plus

Comment :0

Opendata : les enjeux des données ouvertes

Atelier organisé dans le cadre des ateliers Coredem/e-change, Ritimo. Le lundi 8 février 2016, de 19h30 à 22h, Fondation Charles Léopold Mayer, Paris.

Aujourd’hui, l’information publique peut être considérée comme un bien commun dont la diffusion est d’intérêt public et général. De plus en plus de dispositions européennes comme nationales imposent aux institutions de publier certaines données publiques sous forme numérique.
Quels sont les enjeux démocratiques qui se cachent derrière l’ouverture des données (open data) ? Quelle appropriation et quels usages citoyens des données pour le milieu associatif ? L’atelier durera environ 2h30 et sera animé par l’équipe de l’association Regards Citoyens.

Comment :0

Qu’est-ce que le socioculturel aujourd’hui ?

Le Journal n°40 de Culture & Démocratie vient de paraître.

Le dossier du Journal 40 de Culture &  Démocratie explore la situation du secteur « socioculturel », son évolution, les difficultés que rencontrent ses acteurs et ses enjeux. Incertitudes budgétaires,  «déplacement insidieux des priorités», «soumission obligée aux logiques managériales», le constat est alarmant : «La passion s’étouffe». Cependant, au-delà de la dénonciation, les auteurs de ce Journal font apparaître un regain de créativité du secteur et une volonté «de forcer le politique à préserver, mieux, à consolider les outils qui constituent le fondement de nos politiques culturelles.»

Comment :0

L’Appel de Nantes

Lancé par 20 associations et réseaux nationaux du spectacle vivant à l’occasion des Biennales Internationales du Spectacle le jeudi 21 janvier 2016.

« Aujourd’hui, nous souhaitons prendre le temps de réfléchir sans corporatisme, sans posture, dans le sens de l’intérêt général. Nous souhaitons questionner collectivement nos pratiques, explorer de nouvelles voies, inventer des transversalités nouvelles. C’est pourquoi, (…), nous prenons l’engagement d’ouvrir résolument ce chantier. (…) Il nécessite la mise en place d’espaces de recherche, de réflexion et d’expérimentations ouverts à celles et ceux qui partagent avec nous cette responsabilité : chercheurs, intellectuels, artistes, décideurs politiques, responsables associatifs, syndicats, publics, amateurs, citoyens, etc. Ensemble, nous proposons de travailler aux enjeux d’une politique culturelle novatrice, alliant nos compétences, nos responsabilités et nos devoirs. »

Parmi les chantiers identifiés comme prioritaires dans l’appel : « Repenser nos actions en prenant en compte les droits culturels inscrits dans la loi NOTRe, qui affirme notamment la responsabilité de l’État et des collectivités locales en matière culturelle, dans le respect de la dignité des personnes. »

Comment :0

Propositions pour une politique publique patrimoniale en faveur du droit au patrimoine

Contribution de Prosper Wanner de la coopérative marseillaise Hôtel du Nord.

Dans ce post, à partir de l’expérience marseillaise d’Hôtel du Nord et suite à l’adoption de l’article 103 de la Loi NOTRe, l’auteur fait des propositions de ce que pourrait être une politique publique patrimoniale en faveur du droit au patrimoine culturel et qui pourraient être discutées, amendées, reprises et expérimentées par une collectivité. Des propositions qui contribueraient à répondre à certains de ces questionnements : comment passer de la logique de la politique de « l’offre culturelle » et « des publics » à celle d’une écoute de la demande sociale ? Comment encourager chacun à participer dans le cadre de l’action publique au processus d’identification, d’étude, d’interprétation, de protection, de conservation et de présentation du patrimoine culturel ? Comment passer de la désignation des « publics bénéficiaires » à l’initiative citoyenne? Quelle répartition des compétences, des responsabilités et des actions en matière de patrimoine culturel entre l’État, les collectivités territoriales et les citoyens ? Quelles coopérations possibles ? Comment l’institution publique, garante de l’intérêt général, peut-elle être aussi garante des droits culturels ?

Comment :0

Pour une politique de la relation

Depuis 2013, se réunit, à l’initiative de La Maison des Passages, un Collectif autour des enjeux de l’interculturalité dans notre monde contemporain.

Il regroupe une quarantaine d’associations, de structures, d’individus, d’artistes… de Lyon, Grenoble, Belley, Paris, Saint-Etienne, Roanne… qui se sont retrouvés, dans un contexte de profonde crise sociale et politique, autour de l’idée que le Divers de nos sociétés est une richesse et le nouvel horizon de nos cultures. Ce groupe est à l’initiative du Manifeste « Pour une politique de la Relation » et d’un livret, ouvrage polyphonique, qui met en lumière les expériences et les pratiques d’acteurs-inventeurs.

Comment :0

Droits culturels, réforme territoriale, circulaire Valls : quelles relations entre collectivités et acteurs ?

Atelier organisé par Opale/CRDLA culture et l’Ufisc. Dans le cadre des BIS à Nantes, le mercredi 20 janvier, 14h30, Salle D.

La nouvelle « circulaire Valls », qui remplace la circulaire dite « Fillon », publiée le 29 septembre 2015 apporte des infléchissements notables aux logiques concurrentielles. Elle pourrait permettre d’instaurer de nouvelles relations partenariales entre associations et collectivités, y compris avec l’État. Quelles sont les principales dispositions de la circulaire et de ses annexes et comment les utiliser ? Quelle est sa portée dans le contexte politique actuel ? D’autre part, la loi NOTRe doit réorganiser les processus politiques au niveau territorial et dans leur articulation avec l’Etat. Quelles logiques élabore-t-elle ? Quels espaces de coopération et d’élaboration de la décision ?
L’Ufisc et Opale proposent un temps de décryptage et d’échange autour de la « circulaire Valls » sur « les relations entre les pouvoirs publics et les associations », et de la loi NOTRe qui affirme la responsabilité culturelle conjointe des collectivités et de l’Etat, sur la base des droits culturels.

Comment :0

Le travail du commun

Appel à souscription pour l’ouvrage « Le travail du commun » de Pascal Nicolas-Le Strat qui va paraître aux Éditions du commun.

Le commun a fait son grand retour dans les pratiques mais surtout dans les discours médiatiques, numériques et politiques. Pascal Nicolas-Le Strat attrape ce terme pour le travailler de manière conceptuelle afin de mieux y revenir dans nos quotidiens. Ce passage obligé permet de retourner voir le commun dans ce qui fait son actualité mais aussi son intemporalité : les biens communs du numérique aux ressources naturelles, des pratiques collectives aux enjeux de communautés, des savoirs expérientiels…

 

Comment :0

Un schéma médico-social unifié dans la manche au regard des droits culturels

Le 25 novembre dernier s’est tenu à Hébécrevon le Forum ouvert « Quelles synergies rechercher pour valoriser les ressources des personnes et du territoire ? ». Organisé par la Département de la Manche.

Le département de la Manche est engagé depuis 2014 dans la démarche Paideia d’observation et évaluation des politiques publiques au regard des droits culturels. Cette rencontre a inauguré le travail d’écriture du schéma médico-social unifié du Département. Le schéma s’élaborera autour des deux notions de parcours de vie de la personne et de respect des droits culturels de chaque habitant. Il vise à prendre en compte les territoires de vie des personnes, à partir du postulat que chacun a des potentialités et que chaque territoire est d’abord une ressource avant d’être un manque. Ci-dessous, la vidéo de présentation du schéma médico-social unifié par Jacky Guérineau, directeur général adjoint du Département.

Présentation du schéma unifié et de ses 6 axes de travail

En savoir plus

Comment :0

Balades urbaines autour des communs à Marseille

Le 18 novembre dernier nous étions à Marseille pour une balade autour de l’oppidum de Verduron dans le quartier de l’Estaque.

Cette balade était organisée par les membres d’ Hôtel du Nord, une coopérative d’habitants qui développe un ensemble d’activités dans le but de préserver et valoriser ce qui fait récit commun dans les quartiers nord et plus largement dans Marseille et la région. Cette balade s’inscrit dans le « triptyque » des balades menées à Paris, Marseille et Lille par Remix the commons en collaboration avec la Fondation de l’écologie politique. En s’appuyant sur le Convention de Faro, les membres de la coopérative et leurs partenaires œuvrent pour une protection du patrimoine archéologique de l’oppidum et pour valoriser les récits des habitants liés aux quartiers nord de Marseille. Les sons de la balade peuvent être écoutés ci-dessous.

En savoir plus

Comment :0

Les droits culturels : des propositions concrètes pour le pouvoir d’agir

Conférence organisée par le Département du Nord dans le cadre de la rencontre interdépartementale Paideia. Les 5 et 6 novembre 2015, Les Prés du Hem, Armentières.

Développer le pouvoir d’agir, c’est reconnaître et renforcer les capacités individuelles et collectives des personnes. Cela suppose la reconnaissance des savoirs existants et le développement de nouveaux savoirs:
tous ceux qui sont nécessaires pour agir de façon libre et responsable pour soi et pour autrui. Les droits culturels définissent précisément les droits aux savoirs, avec les libertés et responsabilités que cela implique.
Ces droits permettent un réel effet de levier sur le développement social. Les interventions de Patrice Meyer-Bisch et de Jean-Pierre Worms permettent d’approfondir le lien existant entre respect des droits culturels et le développement du pouvoir d’agir de chacun.

Ci-dessous, la playlist avec leurs interventions : En savoir plus

Comment :0

Villes, réfugiés et culture

Document présenté par la Commission culture de Cités et Gouvernements Locaux Unis.

L’Agenda 21 de la culture appelle les gouvernements locaux à « fournir aux migrants les moyens d’accès et de participation à la culture de la communauté d’accueil ». À travers la contribution des pouvoirs publics, des organisations de la société civile et des citoyens individuels, de nombreuses villes du monde entier ont mis en œuvre des activités culturelles grâce à des politiques et des programmes prenant en compte les conditions des réfugiés, des demandeurs d’asile, des personnes déplacées internes et des migrants. Dans cette perspective, ce document présente plusieurs données et ressources. Les lecteurs sont invités à faire part de leur contribution et d’autres exemples susceptibles d’alimenter le débat.Ce bref document présente des exemples.

Comment :0

Violences et terrorisme au prisme des droits culturels

Conférence organisée par Culture pour tous, en partenariat avec la Chaire UNESCO de l’Université catholique de Lyon. Le mardi 5 avril, (lieu à définir) Lyon.

A partir de témoignages, il sera question du lien entre les violations des droits culturels et l’émergence de la violence. Seront également questionnés les liens entre toutes les violences : « ordinaires » (intrafamiliales ou dans la rue), « au loin », celles du terrorisme et de ses contre-violences et la contre-violence dans les prisons. Une traversée démonstrative.
Avec Patrice Meyer-Bisch, philosophe, coordonnateur de l’IIEDH de Fribourg.

Comment :0

20 ANS DE CULTURE & DÉMOCRATIE. D’UN SIÈCLE À UN AUTRE : NOUVEAUX ENJEUX, NOUVEAUX DÉFIS

Le Cahier 5 de l’association belge Culture & Démocratie vient de paraître.

Culture & Démocratie a ouvert et clôturé l’année de son vingtième anniversaire avec un colloque. Le premier séminaire intitulé « Droit de participer à la vie culturelle et politiques culturelles » avait pour ambition d’identifier la nature, les enjeux, les limites et opportunités d’une refondation des politiques culturelles.
Le 28 novembre 2014, le second séminaire questionnait sous le titre « Culture ET Démocratie ? Questionner les évidences », ce ET qui relie dans son appellation, la culture et la démocratie. Ce cahier 05 rassemble les Actes des deux journées, faisant ainsi l’état de la réflexion de Culture & Démocratie, à travers les apports de ceux et celles qui sont intervenus.

Comment :0

Le développement de l’être-ensemble

Colloque international organisé par l’Université Paris 8. Les mardi 8, mercredi 9 et jeudi 10 décembre, La Commune, Aubervilliers.

La communauté constitue ou a longtemps constitué le « fétiche » du théâtre et de la danse. Elle représente également une notion clé de la modernité, développée de pair avec les réflexions sur l’identité du sujet, l’unité désirée de l’une renvoyant à celle de l’autre. Le XXe siècle aura montré les dangers de ces identités, la menace d’une dissolution des liens et du sens, ce qui a conduit de nombreux philosophes à revenir sur ces questions et à poursuivre une réflexion sur l’être-ensemble : que l’on pourra définir avec Jean-Luc Nancy comme un mouvement de sens en commun. En savoir plus

Comment :0

Un kit de médiation autour de la propriété intellectuelle

Le kit élaboré par le groupe de réflexion C LiBRE.

Qu’est-ce que la propriété intellectuelle ? Quelle licence choisir pour un projet développé au sein d’un fablab ? C LiBRE vous donne des éléments de réponse avec ce kit qui propose des ressources et des outils interactifs pour comprendre les enjeux juridiques de la culture libre. Ce kit peut être utilisé dans un fablab, un espace numérique, ou autre lors d’ateliers de sensibilisation à la question du droit.

Comment :0

Brève histoire de l’empowerment : à la reconquête du sens politique

Article écrit par Valérie Peugeot, paru récemment dans le site de l’association Vecam pour la citoyenneté dans la société numérique.

Ce texte reprend et développe un exposé oral présenté en janvier 2015 à la demande de la FING – Fondation internet nouvelle génération – à l’occasion du séminaire de lancement du projet de recherche « Capcity – explorer les réalités de l’empowerment à l’ère numérique ». L’auteure revient sur les racines du terme « empowerment » et sur sa trajectoire de pénétration en France, plus particulièrement dans les milieux de l’internet citoyen.

Comment :0

Projets culturels participatifs dans l’espace public : quelle mise en œuvre des droits culturels dans les arts de la rue ?

Mémoire écrit par Vanessa Bérot, sous la direction de Germinal Climent. Rédigé dans le cadre du Master Ingénierie de Projets Culturels et Interculturels de l’Université Bordeaux Montaigne.

Inscrits dans la loi NOTRe, les droits culturels affirment la responsabilité publique de l’État et des collectivités locales dans le respect du droit à l’égale dignité des personnes.

Depuis plusieurs années, les professionnels de la culture expérimentent de nouvelles façons de concevoir leurs projets pour et avec les habitant-e-s. Particulièrement développées dans le secteur des arts de la rue, les démarches participatives contribuent à remettre les personnes au centre des projets culturels et à créer des espaces d’échanges et de réappropriation des territoires.

À travers des exemples mis en œuvre par trois structures dédiées aux arts de la rue, cette étude s’attache à montrer comment les projets participatifs modifient les représentations et les pratiques professionnelles, quels en sont les limites et les écueils, et en quoi ils peuvent s’apparenter à une mise en œuvre du « droit de participer à la vie culturelle ».

Comment :0

Quel territoire culturel demain, au Grand Paris et ailleurs ?

Débat sur le Grand Paris et la réforme territoriale organisé par Arcadi, les éditions de l’Attribut et HorsLesMurs. Le mardi 1er décembre, la Bellevilloise, Paris.

Comment le paysage institutionnel culturel va-t-il se recomposer suite à la réforme territoriale et à la loi de modernisation de l’action publique territoriale définissant les nouvelles métropoles ? Comment envisager particulièrement l’avenir du Grand Paris en matière culturelle ? À l’aube de la création juridique de la métropole au 1er janvier 2016, des chantiers annoncés pour sa mise en œuvre, et à l’aune des initiatives associatives, citoyennes ou institutionnelles qui existent déjà ou émergent, nous souhaitons créer un espace d’échanges et de réflexion partagée.

La rencontre s’appuiera notamment sur les deux textes publiés sur le sujet dans le premier numéro de la revue : « Avis de turbulences pour les politiques culturelles territoriales » d’Emmanuel Wallon, et « Le pire n’est pas sûr » d’Emmanuel Négrier.

Comment :0
LOAD MORE
Aller à la barre d’outils