Education, culture et territoire : les droits culturels pour redonner du sens à la citoyenneté

Journée d’actualité organisée par l’INSET de Nancy. Le jeudi 11 juin, INSET, Nancy.

De nombreux projets axés sur la diversité culturelle, la dimension participative ou l’interdisciplinarité questionnent aujourd’hui l’héritage d’une politique culturelle française construite en silos par des professionnels experts. Cette réflexion permet d’ouvrir une nouvelle dynamique de sens pour l’action publique et de tisser de nouveaux liens entre acteurs publics de la jeunesse, de l’éducation et de la culture, mais aussi avec des organisations de la société civile. Au delà du travail en transversalité, les droits culturels posent la nécessité d’un travail de co-construction au sein des collectivités et entre les acteurs impliqués. La réforme des rythmes scolaires et le pedt constituent une opportunité pour construire ces dynamiques partagées.

Cette journée donnera notamment la parole aux acteurs impliqués dans la démarche Paideia menée par les départements français afin d’observer et évaluer leurs politiques au regard des droits culturels.

Comment :0

Culture et travail social

Formation organisée par Culture du Coeur Auvergne. À partir de septembre 2015.

Cette formation se déroulera sur 6 journées . Elle est conçue pour permettre de mieux appréhender les enjeux de la culture dans le travail social. Elle s’adresse aux professionnels et bénévoles intervenant dans les champs du social, de l’insertion, du handicap, du médico-social, du soin… Elle accueillera jusqu’à 15 participants maximum.

Comment :0

Le capital culturel, c’est capital(e)

Rencontre organisée par Culture pour tous. Avec Patrice Meyer-Bisch, philosophe, coordonnateur de l’IIEDH de Fribourg. Le mercredi 3 juin, Métropole de Lyon – 20 rue du Lac, Lyon.

Comment créer assez de richesse culturelle pour permettre la réalisation des droits culturels ? A l’heure des villes créatives et des capitales de la culture, Culture pour tous propose cette rencontre qui sera l’occasion pour approfondir l’approche à la question économique par les droits culturels. La question économique dans le domaine culturel ne se réduit pas à une adéquation de l’offre et de la demande, avec un appui public pour favoriser la demande non exprimée ou « empêchée » (par un éloignement, un manque de moyens, une question de langue). Une bonne économie signifie avant tout l’épanouissement de chacun en tant que demandeur et offreur des savoirs importants pour vivre une vie digne et active culturellement, écologiquement, économiquement, socialement et politiquement.

Comment :0

#Controverses : anatomie d’une idée reçue

Cycle de rencontres organisé par la Bpi. Prochain rendez-vous le lundi 1er juin, Bpi – Petite salle, Paris.

Dans l’histoire, toute nouvelle technologie a suscité autant d’espérances que de craintes. Internet et les nouvelles technologies véhiculent à leur tour de nombreuses idées reçues. Lors des événements du cycle #Controverses, deux orateurs s’affrontent autour d’une idée communément admise sur le numérique. Est-ce vraiment une idée reçue ? À vous de trancher cette controverse ! À l’issue de chaque rencontre, vous pourrez voter pour le plaidoyer qui vous aura davantage convaincu. Prochaine rencontre autour de l’idée reçue : « Collectez mes données, je n’ai rien à cacher ».

Comment :0

Ready to change : repenser le rapport entre artistes et communautés

La conférence internationale Ready to change s’est tenue à Ljubljana du 22 au 23 avril derniers. Organisée par Bunker dans le cadre du projet européen Create to connect.

Ces deux jours ont été l’occasion pour échanger autour des pratiques artistiques participatives. Les interventions qui ont rythmés la rencontre sont désormais disponibles en ligne. Elles portaient notamment sur le lien entre le développement de ces pratiques et la précarisation de la production artistique, la portée émancipatrice des expériences participatives et les leçons à tirer des cas de participation citoyenne « qui n’ont pas marché ». Le deuxième jour s’est concentré sur la thématiques des jeunes publics.

Comment :0

Articuler un langage de l’âme : quelle responsabilité face à l’humanité en danger ?

Journée de réflexions culturelles plurielles, regards croisés artistes / journalistes / chercheurs / militants, organisée par Hors les Murs. Le jeudi 28 mai, Espace Jean Dam, Paris.

Les chercheurs en sciences sociales, les artistes, les journalistes, les militants ont en commun le fait de rendre publics leurs travaux, aussi divers soient-ils. Si les formes de publication divergent, ils partagent cette nécessité de soumettre à l’autre une pensée pour édifier un espace du savoir.  En croisant trois temporalités, un passé lointain, un passé proche et ce que l’on pourrait nommer l’actualité, nous regarderons comment ces acteurs tentent de briser le silence complice du déni d’humanité. Et comment ces pratiques agissent à plusieurs voix pour penser et écrire notre histoire.

Comment :0

STUWA

Le Pays du Sundgau, ses 112 communes et ses 7 Communautés de Communes, les habitants et COAL inaugurent STUWA. Le 7 juin 2015, le parcours débute à 9h00 au Parc Charles de Reinach, Hirtzbach (Haut-Rhin).

Stuwa est un parcours d’art contemporain participatif et ambitieux en milieu rural, qui met en perspective de l’écologie le patrimoine culturel et naturel du territoire. La Stuwa était la pièce à vivre de la maison sundgauvienne traditionnelle. C’est dans ce lieu de rassemblement et d’échanges que la langue, les contes, l’histoire et la cuisine, en somme la culture du territoire, se forgeait et se partageait. Le parcours propose à chaque œuvre d’art de devenir un lieu d’échanges et de réflexion, comme des Stuwa publiques. L’imaginaire des artistes donne une nouvelle dimension merveilleuse à la nature, à l’heure où les questions de développement durable et d’écologie sont devenues cruciales pour l’avenir. Chaque œuvre participe au renouvellement de notre regard sur l’environnement et l’identité locale, grâce à l’interprétation sensible et originale du territoire sundgauvien par les artistes invités.

Comment :0

La culture dans les villes durables : apprendre grâce à Culture 21 Actions

Appel à participation au nouveau programme pour les Villes Pilote, lancé par CGLU.

Culture 21: Actions, adopté lors du Sommet Culture de CGLU de Bilbao en mars dernier, a pour objectif de faciliter l’auto-évaluation, l’élaboration et la mise en œuvre de politiques se rapportant à la culture et au développement durable des villes. Ce document a également pour but de favoriser l’apprentissage entre égaux et le partage de connaissances entre les villes engagées dans l’Agenda 21 de la culture.

Suite au succès de l’expérience du programme Villes Pilote en 2014, CGLU lance le nouveau programme “La culture dans les Villes Durables : Apprendre grâce à Culture 21 Actions”. Il est ouvert aux villes et gouvernements locaux souhaitant prendre part à une démarche d’apprentissage, bénéficier d’une expertise locale et internationale et adopter de nouvelles approches de la culture et du développement durable. Le programme se déroulera entre 2015 et 2017. La date limite pour candidater en tant que ville pilote est le 19 juin prochain.

Comment :0

Histoire Mémoire Immigrations Territoires

La troisième édition de cette biennale aura lieu de septembre à décembre 2015 en Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Organisée tous les deux ans depuis 2011 par le Réseau pour l’histoire et la mémoire des immigrations et territoires (RHMIT), la biennale est l’occasion pendant quatre mois de présenter la diversité des approches autour des immigrations et des territoires en région PACA et de valoriser les initiatives des acteurs locaux. Elle est ouverte à toutes les structures de la région PACA (association, collectivité, institutions patrimoniales ou culturelles, chercheurs, etc.) qui se reconnaissent dans la charte du RHMIT.

 

Comment :0

Quelles perspectives pour des droits culturels

Contribution proposée par Jean-Michel Lucas lors de la rencontre organisée par l’Université Bordeaux Montaigne les 9 et 10 avril derniers.

Jean-Michel Lucas présente dans ce texte les perspectives qui attendent les droits culturels en terme d’agendas : le lien avec l’Agenda 21 de la culture et le nouveau document « Culture 21 : Actions » (à approfondir notamment lors du conseil mondial de CGLU qui se tiendra en décembre prochain à Paris à l’occasion de la COP21) ; le suivi des travaux de la rapporteuse spéciale sur les droits culturels ; les suites à donner au débat qui s’est ouvert au niveau national autour de l’amendement proposé (et rejeté) à la loi NOTRe… Beaucoup de pistes y sont données pour ouvrir des perspectives aux droits culturels en France.

Comment :0

Enseigner la résistance à la surveillance

Concours lancé par OpenClassroom pour la mise au point de formations permettant de comprendre les enjeux liés à la surveillance massive.

C’est le rôle de l’éducation de mettre en lumière les questions essentielles de nos sociétés telles que l’extension du domaine de la surveillance. Partant de ce principe le site de formation en ligne OpenClassroom a décidé d’inciter les formateurs à créer des cours sur la surveillance et sur les moyens concrets d’y faire face (chiffrement des communications, utilisation de Tor, attitudes face au traçage…). Les propositions devront porter sur la création de cours sur la protection des données personnelles en ligne. Comme le dit Hervé Le Crosier, des idées de formation qu’il serait utile de généraliser pour que l’Éducation serve réellement à former des citoyens pour notre société numérique.

Comment :0

NECTART

Un crowdfunding est en cours pour soutenir le lancement de la nouvelle revue des Editions de l’Attribut.

NECTART (Nouveaux Enjeux dans la Culture, Transformations Artistiques et Révolution Technologique) paraitra fin juin. La revue vise à lier enjeux culturels, tendances artistiques et nouvelles technologies. Le numéro 1 inclut notamment les articles suivants : Netflix, Amazon, Spotify… le bien culturel est-il inépuisable ? / Les musées, enjeux de compétition mondiale / Les séries télévisées, art majeur du XXIe siècle ? / La ville a-t-elle dompté ses artistes urbains ? / Sampling, blogs, fan fictions… Internet bouleverse les codes de la création / Réforme territoriale : le paysage culturel bouleversé / Intermittents : des cousins à l’étranger. À ne pas manquer : l’interview avec Farida Shaheed, rapporteuse spéciale dans le domaine des droits culturels, à propos des libertés artistiques et des droits culturels. Vous avez jusqu’au 22 mai pour soutenir ce projet éditorial.

Comment :0

Culture(s) in sustainable futures

La conférence de bilan de la recherche européenne Investigating cultural sustainability est en cours à Helsinki, jusqu’au 9 mai. 

Cette conférence constitue un moment de bilan du travail mené depuis 2012 par un réseau COST de chercheurs européens  autour de la question de la soutenabilité culturelle. Il est aussi un temps de travail qui vise à dessiner des nouvelles directions pour ce travail de recherche. Ces deux jours s’articulent autour de temps de plénière et de temps de travail en atelier.

Comment :0

La fabrique culturelle du Grand Paris : enjeux et perspectives

Table ronde organisée part l’Observatoire des politiques culturelles. Le mardi 26 mai, Ciné 104, Pantin.

L’intérêt des métropoles pour la culture s’étend aujourd’hui bien au-delà du domaine des arts pour mieux épouser ceux de l’innovation, de la créativité, des aménagements et des ambiances urbaines. Il est à l’origine de formes d’intervention, de mobilisation collective, de construction symbolique des territoires et d’urbanité qui invitent à reconsidérer simultanément la fabrique des métropoles et notre manière d’envisager l’action publique culturelle.
Cette rencontre sera l’occasion d’aborder ces enjeux capitaux à partir du Grand Paris, d’autant que la nouvelle organisation territoriale de la France accorde une importance sans précédent aux métropoles.

Comment :0

A QUOI SERVENT LES ÉCONOMISTES S’ILS DISENT TOUS LA MÊME CHOSE ?

Manifeste pour une économie pluraliste. Ouvrage sous la direction d’A. Orléan, Editions Les Liens qui Libèrent. Lancement le mardi 12 mai, Université Paris Diderot, Paris.

Ce livre est avant tout un cri d’alarme. Depuis plusieurs années, on assiste à une uniformisation dramatique de la pensée économique. Cette affaire n’est pas anecdotique parce qu’elle affecte la vie quotidienne de tous les citoyens. Elle a pour enjeu le choix des politiques qui ne peuvent se réduire aux seules conceptions néolibérales. Ce manifeste raconte comment une orthodoxie a fini par étouffer la diversité des conceptions. Le livre appelle à une restauration du pluralisme, condition sine qua non pour que vive en France et partout ailleurs une démocratie informée et efficace.

 

Comment :0

24h avec les AMACCA

Les AMACCA sont les Associations pour le Maintien des Alternatives en matière de Culture et de Création Artistique. Constituées en réseau depuis 2007, elles se proposent comme un outil de transformation culturelle et de transformation de la façon de concevoir ce qu’est la culture, quelle devrait être sa chaîne de création et diffusion, quelle est sa valeur sociale. Olivier Lanoë, fondateur du réseau, propose pour cette année 2015 un parcours en deux étapes pour découvrir les AMACCA et être collectivement en capacité de « bâtir » son Amacca. Donnons nous 24h pour fonder un commun culturel !

Le site des AMACCA / Texte de présentation des 24h / Flyer

Comment :0

Ne pas céder aux divisions communautaires

Radio Live en trois dimensions, conçue par  Aurélie Charon et Caroline Gillet dans le cadre de Underground Democracy. Le mardi 12 mai, Maison des Métallos, Paris.

Comment redéfinir son identité, lutter contre les nationalismes qui divisent, inventer un nouvel équilibre. Au Liban, en Bosnie, en Syrie ou en Palestine résonnent les mêmes préoccupations qu’en France. Chacun à sa façon refuse de céder à la division, au repli sur soi et à l’intégrisme. Cette soirée, ainsi que celle du lendemain, n’est pas une conférence, n’est pas une « rencontre ». C’est un moment de futur. Les deux réalisatrices ont rencontré les participants dans leur pays : elles les invitent à nous rejoindre à Paris. Ensemble, ils échangent sur leurs parcours de vie, désirs et angoisses partagées. Ils ont tous moins de 30 ans et aucune envie de faire partie d’une génération sacrifiée par la crise, la peur, la perte d’illusions ou d’utopies, au contraire.

Comment :0

Médias de proximité

Appel à projets lancé par le ministère de la Culture et de la Communication (DGMIC). Dépôt des dossiers auprès des DRAC (Directions régionales des affaires culturelles) avant le 29 mai.

Outils d’information, d’expression, de création et de dialogue, les médias de proximité tissent un lien de confiance au quotidien qui en font les meilleurs remparts contre le « populisme numérique » et ses ravages. Ils sont également des lieux ouverts et accessibles à la création audiovisuelle et numérique, à l’éducation à l’information, à la liberté d’expression et à l’apprentissage de la langue. Cet appel à projets permettra d’identifier les besoins des acteurs et d’expérimenter la création d’un fonds de soutien pérenne aux médias de proximité et collaboratifs.

Comment :0

Médiation du patrimoine des migrations

Journée d’étude proposée par les séminaires Anthropologie des médiations du patrimoine et Mémoires et patrimonialisations des migrations (EHESS). Le mardi 19 mai, Musée d’histoire de l’immigration, Paris. 


Indissociable de toute expérience patrimoniale, la médiation est devenue si évidente qu’on ne la voit plus et c’est d’ailleurs à l’aune de cette invisibilité que l’on mesure son efficacité. 
Rapportée au patrimoine des migrations, la question de la médiation apparaît vite centrale, parce qu’intrinsèquement liée à son affirmation même. Composant avec la ténuité voire l’absence de traces matérielles susceptibles de rendre compte de l’histoire des origines, de l’exil et de l’installation, ce patrimoine existe pour l’essentiel dans et par l’acte de transmission. Aussi tend-il à se confondre avec sa médiation qui lui est consubstantielle. Marqué au coin du désir de reconnaissance, pourrait-il en effet se passer de médiation ? En savoir plus

Comment :0

Un espace dédié aux évaluations des politiques publiques

Le portail de la modernisation de l’action publique permet un suivi des évaluations en cours.

La démarche d’évaluation des politiques publiques mise en œuvre dans le cadre de la modernisation de l’action publique (MAP) repose sur la participation et la transparence. Les acteurs et bénéficiaires sont associés à la démarche afin de construire une vision collective des enjeux, objectifs, résultats et modalités de mise en œuvre de chaque politique. Au-delà des parties prenantes consultées et associées dans le cadre de l’évaluation, l’ensemble des citoyens a vocation à être informé sur le déroulement du processus évaluatif. Cet espace rassemble la totalité des évaluations lancées depuis la décision gouvernementale de décembre 2012 d’évaluer l’ensemble des politiques publiques.

Comment :0
LOAD MORE
Aller à la barre d’outils